top of page
Rechercher
  • pniek8

Resumé des precipitations en 2022

2022 est terminé, c'est donc le moment d'analyser les données météorologiques. Calvi : 477 mm (moyenne : 1981 – 2010 : 668 mm) soit un déficit de 29% Ajaccio : 525 mm (moyenne 1981 – 2010 : 616 mm) soit un déficit de 15 % Bastia : 319 mm (moyenne 1981 – 2010 : 799 mm) soit un déficit de 60 % Les trois coins de l'île ont connu une année sèche mais pas exceptionnelle mais le côté nord-est autour de Bastia a été vraiment exceptionnellement sec. Un déficit de 60% est le plus gros déficit que Bastia Poretta n’ait jamais connu en +- 45 ans d'activité (https://www.infoclimat.fr/.../bastia.../valeurs/07790.html) !

Et ce après deux années sèches (527 mm en 2021, 685 mm en 2020). Bien qu'il ne soit pas directement prouvé que cette sécheresse exceptionnelle soit causée par le changement climatique (le climat corse se caractérise par de très fortes variations interannuelles), elle cadre bien avec les projections et suscite de sérieuses inquiétudes. On prévoit que le changement climatique provoquera davantage d'extrêmes, à la fois des conditions extrêmement humides et extrêmement sèches. Le problème est que même sans changement dans les précipitations moyennes, l'évapotranspiration (l'eau que les plantes utilisent pour la photosynthèse) augmente beaucoup à chaque dixième de degré de réchauffement climatique, de sorte que le stress hydrologique s'aggrave considérablement. 1 degré de plus provoque des changements massifs de la végétation écologique même sans diminution des précipitations. Malheureusement, bien que selon certaines études, les précipitations ne diminuent pas de manière significative en Corse, la sécheresse estivale devrait s'allonger. Du classique 2 mois (juillet – août) au 4 ou 5 mois (juin – octobre). Cette année, Bastia Poretta (et Campile pareil) n'a pratiquement pas eu de pluie significative entre début mai et début novembre (6 mois - en orange sur la photo !). Même si l'année prochaine était à nouveau humide, les systèmes naturels ne peuvent faire face qu'à un certain stress avant qu'ils n'atteignent inévitablement un point de basculement et ne passe à un autre état (par exemple la transition de la forêt au maquis). La question est de savoir quand exactement ces points de basculement seront atteints en Corse.



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page